Star du courage de croire : Free China

Free China: le courage de croire

(Synopsis – documentaire de 61-minutes)

posterA4_FreeChina

 

« SUJET PUISSANT ET CAPTIVANT… »
New York Times

Le destin d’une femme qui vit à Pékin et d’un homme vivant à New York est étroitement lié par une conviction commune…

Le documentaire primé « Free China: le courage de croire » raconte l’histoire de Jennifer Zeng, une mère et ancien membre du Parti communiste Chinois (PCC), qui, avec plus de 70 millions de citoyens pratiquaient une croyance qui combinent les principes bouddhistes et taoïstes. Tout a basculé en 1999, lorsque le gouvernement chinois a décidé d’éradiquer cette pratique. La police de l’Internet a intercepté un courriel et Jennifer a été emprisonnée pour ses croyances. Tandis qu’elle était soumise à la torture physique et mentale, elle a dû choisir entre résister et continuer à vivre l’enfer des geôles chinoises ou se rétracter, de manière à rejoindre les siens, et raconter son histoire au monde entier. A l’autre bout du monde, le Dr Charles Lee, un homme d’affaires  sino-américain, voulait aider à arrêter la persécution de cette méthode en tentant de diffuser des informations non censurées à la télévision chinoise. Il a été arrêté et condamné à trois ans d’emprisonnement dans un camps de « rééducation par le travail » où il était forcé de fabriquer entre autres, des pantoufles Homer Simpson destinées au commerce internationale.

A mesure que les scandales politiques font surface, les tensions augmentent en Chine, avec plus de cent mille protestations  se produisant chaque année. Tandis que les prisonniers de conscience sont soumis aux travaux forcés et pire encore, aux prélèvements forcés d’organes, ce documentaire très actuel expose les graves problèmes tels que la persécution des pratiquants de Falun Gong et le commerce douteux avec l’Occident. Ce film montre  aussi comment la technologie de  l’Internet contribue à apporter un vent de liberté à plus de 1.3 milliards de Chinois et aux individus vivant sous des régimes répressifs comme lors du printemps arabe, en permettant la collaboration en ligne et la diffusion d’informations non censurées dans des sociétés fermées

Bande annonce sous-titrée française:

Interview vidéo du réalisateur et de Jennifer Zeng, actrice principale lors de leur passage sur Marseille et surtout du retour des spectateurs:

Plus d’informations sur le site officiel